Paradis fiscaux et judiciaires

Londres accusé d’abriter des avoirs illégaux des Moubarak

lundi 3 septembre 2012

Londres accusé d’abriter des avoirs illégaux des Moubarak

Mis à jour le 03/09/2012 à 15:15 | publié le 03/09/2012 à 13:50

Les autorités égyptiennes accusent le gouvernement britannique de traîner les pieds dans la traque des biens détournés par le clan du dictateur déchu.

Wilton Place, Londres. Dans cette petite rue calme du quartier de Knightsbridge, à deux pas de Harrod’s et de Hyde Park, la famille Moubarak serait toujours propriétaire via des sociétés basées dans des paradis fiscaux d’une résidence évaluée à quelque 10 millions d’euros. Une autre propriété londonienne du quartier chic de Chelsea et plusieurs sociétés enregistrées dans la capitale britannique feraient partie d’avoirs de l’entourage de l’ancien dictateur égyptien au Royaume-Uni qui auraient échappé au gel imposé par les sanctions internationales adoptées contre le régime.

[...] Le fils et dauphin annoncé du raïs, Gamal Moubarak, aujourd’hui en détention provisoire au Caire, aurait profité de privatisations de biens égyptiens pour s’enrichir.

La maison de Wilton Place figure comme adresse sur le certificat de naissance de sa fille, née à Londres en 2010, ainsi que sur les registres d’une société dont il est référencé comme administrateur. Le fonds d’investissement MedInvest Associates, cofondé par Gamal Moubarak, détenu par une société chypriote, est resté actif jusqu’en février de cette année. Lire la suite sur le site du journal Le Figaro.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1827 / 68604

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Famille Moubarak   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License