Paradis fiscaux et judiciaires

Qui osera encore publier des livres sur Bolloré ?

mercredi 23 juin 2021 par paradisfj.info

Qui osera encore publier des livres sur Bolloré ?

INFO OBS. La cour de cassation a rendu ce mardi son arrêt dans l’affaire qui oppose Vincent Bolloré au journaliste Benoît Collombat d’une part, à Calmann-Lévy, d’autre part. Particularité : Bolloré est désormais actionnaire de cet éditeur.

Par Véronique Groussard
Publié le 21 juin 2021 à 13h31 Mis à jour le 22 juin 2021 à 19h46

Benoît Collombat est journaliste à France Inter. En 2009, il enquête sur les activités africaines de Vincent Bolloré au Cameroun. Bolloré l’attaque en diffamation et gagne. France Inter ne fait pas appel, « c’était évidemment une erreur », estime-t-il. L’affaire s’arrête là. Enfin, pas tout à fait…

Six ans plus tard, Benoît Collombat participe à un livre collectif sur le journalisme d’investigation, « Informer n’est pas un délit », édité par Calmann-Lévy. Une sorte de retour d’expérience : il y relate la difficulté d’enquêter sur Bolloré, la méthode de « filets dérivants » utilisée par l’homme d’affaires : au lieu d’isoler quelques passages très précis du reportage comme c’est l’usage, ce dernier vise des pans tellement larges qu’au final presque toute l’émission y passe. Du coup, la relaxe sur plusieurs passages passera inaperçue, ne restera que la condamnation sur quatre d’entre eux. Le journaliste raconte la difficulté à faire venir des témoins du Cameroun lors du procès, fait aussi part de la charge mentale Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 77 / 2047616

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les médias  Suivre la vie du site Bolloré versus les Médias   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License