Paradis fiscaux et judiciaires

Rwanda : les auditions de Juppé, Védrine et du directeur de la DGSE réclamées

mardi 23 février 2021 par paradisfj.info

France Enquête

Rwanda : les auditions de Juppé, Védrine et du directeur de la DGSE réclamées

23 février 2021 Par Fabrice Arfi

À la suite des révélations de Mediapart sur l’ordre écrit du gouvernement français de ne pas procéder en 1994 à l’arrestation de génocidaires rwandais identifiés, six avocats de parties civiles ont conjointement réclamé au parquet de Paris, mardi 23 février, la réouverture d’une enquête judiciaire sur le rôle de la France durant le génocide.

A la suite des révélations de Mediapart sur l’ordre écrit du gouvernement français de ne pas procéder en 1994 à l’arrestation de génocidaires rwandais identifiés, alors que celle-ci était possible et demandée, six avocats de parties civiles ont conjointement réclamé au parquet de Paris, mardi 23 février, la réouverture d’une enquête judiciaire sur le rôle de la France durant le génocide.

Les avocats, qui représentent diverses associations et ONG (Survie, Ligue des droits de l’homme, Fédération internationale des droits de l’homme), ainsi que des victimes rwandaises, demandent notamment les auditions du ministre des affaires étrangères au moment des faits, Alain Juppé, du secrétaire général de l’Élysée, Hubert Védrine, ainsi que de l’actuel directeur de la DGSE, Bernard Émié, conseiller d’Alain Juppé au Quai d’Orsay à l’époque. Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 122 / 1974782

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Génocides et crimes contre l’humanité  Suivre la vie du site Le financement du génocide au Rwanda   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License