Paradis Fiscaux et Judiciaires

Un journaliste assassiné au Mexique, le huitième en 2022

mercredi 16 mars 2022 par paradisfj.info

Presse

Un journaliste assassiné au Mexique, le huitième en 2022

Le journaliste Armando Linares a été retrouvé mort avec des impacts de balles, mardi, à son domicile dans l’Etat de Michoacan. Il avait dénoncé des menaces à son encontre

Publié mercredi 16 mars 2022 à 05:17
Modifié mercredi 16 mars 2022 à 07:18

Un huitième journaliste a été tué en 2022 au Mexique. Armando Linares, directeur du site d’informations Monitor Michoacan, a été assassiné mardi, a annoncé le procureur de l’Etat de Michoacan, région marquée par des années de violences liées aux cartels de drogue.

Il a précisé, dans un communiqué, que le journaliste avait perdu la vie dans l’après-midi à son domicile. Son corps portait des impacts de balles, a-t-il ajouté. Cet assassinat intervient un mois et demi à peine après celui de Roberto Toledo, collaborateur du même média.

Après ce meurtre, le 31 janvier, Armando Linares avait dénoncé des menaces à son encontre et contre son équipe pour avoir révélé des faits de corruption. « Nous ne sommes pas armés, nous ne portons pas d’armes. Notre unique défense, c’est notre plume, un crayon », avait-il déclaré dans une vidéo diffusée après la mort de Roberto Toledo.

Un « cauchemar pour la presse au Mexique »

Armando Linares est le huitième journaliste assassiné depuis le début de l’année au Mexique, un des pays les plus dangereux au monde pour la presse, selon les chiffres de Reporters sans frontières (RSF). Quelque 150 journalistes ont été assassinés au Mexique depuis 2000, selon l’organisation.

« Le cauchemar continue pour la presse au Mexique. RSF documente les faits et demande une enquête exemplaire de la part du bureau du procureur de Michoacan », a tweeté RSF.

Le Michoacan, Etat de l’ouest du Mexique où Armando Linares a été assassiné, est gangrené par la violence. Y opèrent le puissant Cartel de Jalisco – Nouvelle Génération (CJNG) – et d’autres organisations telles que Los Viagras, qui se disputent ce territoire stratégique pour acheminer la drogue vers la côte Pacifique. En 2021, le Michoacan a enregistré 2732 assassinats, soit un peu plus de 8% des 33 315 homicides avec préméditation commis dans l’ensemble du Mexique.

Jorge Luis Camero, l’un des derniers journalistes assassinés, le 24 février, venait à peine de démissionner à Empalme, dans l’Etat de Sonora (nord).
Andres Manuel Lopez Obrador critique de la presse de son pays

Début mars, le parlement européen a adopté une résolution appelant les autorités mexicaines à « assurer la protection et la création d’un environnement sûr pour les journalistes et les défenseurs des droits de l’homme ».

En réponse, le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador l’a accusé de soutenir « une stratégie de coup d’Etat » qu’il attribue à ses opposants. Andres Manuel Lopez Obrador critique régulièrement le secteur de la presse de son pays, l’accusant de servir des intérêts privés.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 50 / 2241693

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les médias  Suivre la vie du site Assassinats de journalistes au Mexique   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License