Paradis fiscaux et judiciaires

les banques suisses passent au crible leur clientèle chypriote

vendredi 23 octobre 2020 par paradisfj.info

Presse : les banques suisses passent au crible leur clientèle chypriote

22/10/2020 | 13:14

Zurich (awp) - Inquiètes du possible octroi de passeports de complaisance de la part de Chypre en échange d’investissements importants, les banques suisses ont décidé de passer à la loupe les comptes de leurs clients ressortissants de l’Etat insulaire européen et renforcé leurs exigences pour ceux en ayant obtenu la nationalité.

C’est ce qu’on pouvait lire jeudi sur la version russophone du portail d’informations économiques Forbes, qui cite deux sources travaillant pour des entreprises qui aident leurs clients à décrocher la citoyenneté chypriote.

L’une d’entre elles a indiqué qu’une des "trois principales banques suisses" aurait enjoint ses succursales à "surveiller de plus près" les comptes des clients ayant décroché la nationalité dans le cadre de différents programmes.

Sollicitées par Forbes, UBS, Credit Suisse, Raiffeisen, la Banque cantonale de Zurich (ZKB) et EFG International n’ont pas donné suite, alors que Julius Bär n’a pas souhaité commenter.

Apparemment, le tour de vis fait suite à une enquête menée par la chaîne Al-Jazeera sur le fonctionnement d’un programme pluriannuel de "passeports dorés" à Chypre - qui a rejoint l’Union européenne en 2004 - pour des ressortissants étrangers détenteurs de fonds d’origine douteuse.

Patte blanche européenne

Habituellement, les citoyens et résidents de l’UE sont automatiquement classés comme présentant un faible risque et doivent soumettre un nombre limité de documents et d’informations à la banque, car on suppose qu’ils sont tous contrôlés plusieurs fois dans leur pays d’origine.

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié dès 2018 des recommandations pour prévenir les abus de citoyenneté en échange d’investissements.

Pour une série de pays à haut risque - dont Chypre, Grenade et Malte - elle a exigé que les institutions financières tiennent compte des modalités d’obtention de la citoyenneté lors du contrôle de leurs clients, rappelle un expert cité par Forbes.

Pas plus tard que mardi, la Commission européenne a lancé des procédures d’infraction contre Chypre et Malte afin de mettre fin à la pratique des "passeports dorés", reprochant aux deux pays de "vendre" la citoyenneté de l’UE.

Bruxelles s’était déjà inquiété en janvier 2019 de cette pratique, qui profite notamment à des Chinois ou des Russes fortunés, estimant qu’elle présente des risques qui "portent en particulier sur la sécurité, le blanchiment de capitaux, la fraude fiscale et la corruption".

buc/jh/al


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 122 / 1794978

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site La Suisse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License