Paradis fiscaux et judiciaires

RD Congo : le cas Dan Gertler fait des vagues à Kinshasa

vendredi 10 juillet 2020 par paradisfj.info

RD Congo : le cas Dan Gertler fait des vagues à Kinshasa

ENQUÊTE. Le rapport de deux ONG sur le contournement des sanctions américaines par le milliardaire israélien Dan Gertler en RDC est au cœur de forts remous en RD Congo.

Par Agnès Faivre
Modifié le 10/07/2020 à 19:38 - Publié le 10/07/2020 à 18:46 | Le Point.fr

[...] Sanctions, nouvelles sociétés et porteurs de valises

Tout commence en décembre 2017. En vertu de la loi Magnitski (loi sur la responsabilité concernant les droits humains), Dan Gertler et dix-huit de ses entreprises sont sanctionnées par les États-Unis. Gertler « s’est servi de son amitié étroite avec le président congolais Joseph Kabila afin de s’imposer comme intermédiaire dans la vente d’actifs miniers en RDC […] Entre 2010 et 2012 seulement, la RDC aurait perdu plus de 1,36 milliard de dollars de revenus du fait de la sous-évaluation d’actifs miniers vendus à des sociétés offshore liées à Gertler », argue le Trésor américain. La liste s’allonge en juin 2018 avec quatorze nouvelles sociétés liées à Gertler sanctionnées. En clair : tout individu ou société engagé dans une transaction commerciale avec des entreprises détenues à 50 % ou plus par le magnat israélien s’expose à des sanctions pénales.

Or, le controversé Dan Gertler semble avoir été guère échaudé par cette punition. L’enquête de PPLAAF et de Global Witness examine la constellation de sociétés qui se reconstitue à cette période, « présentant un lien apparent avec Gertler ». Des sociétés rapatriées, nouvellement crées, et pour la plupart clientes d’Afriland First Bank Congo. Elle identifie aussi d’intrigants versements bancaires. Dans les six mois qui suivent les sanctions de 2017, 16 dépôts en espèces pour un montant total d’environ 11 millions d’euros sont enregistrés sur dix sociétés fraîchement créées par Alain Mukonda, partenaire d’affaires congolais de Dan Gertler. Son nom figure sur les documents bancaires d’Afriland First Bank Congo mentionnant ces versements en espèces.

Le 8 mars 2018, ce sont 6 millions de dollars en espèces qui sont déposés sur un compte de cette même banque, créé deux mois plus tôt par Shlomo Abihassira, ami de la famille Gertler. D’après les relevés de comptes étudiés par PPLAAF et Global Witness, Shlomo Abihassira aurait déposé plus de 19 millions de dollars entre le 23 janvier et le 19 juin 2018. Ce montant total a ensuite transité sur un autre compte, avant de se retrouver sur celui de Dorta, autre société créée en février 2018 par un Français, Elie-Yohann Berros, qui n’a aucun lien avec la RD Congo… mais avec Dan Gertler. Quarante-neuf millions de dollars sont déposés en treize fois sur le compte de cette société entre août 2018 et mars 2019.

Tracer l’argent et les sociétés « apparentées » à Dan Gertler, c’est pénétrer dans un réseau tentaculaire, où surgissent le Français Ben Ezra, impliqué dans l’arnaque dite « à la taxe carbone », un vrai-faux milliardaire russe supposé diriger une société suisse qui fait transiter des millions de dollars en RD Congo, mais qui en réalité « roule en Peugeot d’occasion de 2007 »… Entre hommes de paille, sociétés-écrans et transferts d’argent douteux, ce système, estiment les enquêteurs, « viserait à blanchir d’importantes sommes d’argent en RD Congo et à l’international ». Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 54 / 1709203

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les dictatures  Suivre la vie du site LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License