Paradis fiscaux et judiciaires

Les vraies raisons de l’éviction d’un juge français de Monaco

mardi 1er octobre 2019 par paradisfj.info

Info L’Express

Les vraies raisons de l’éviction d’un juge français de Monaco

Par Boris Thiolay, publié le 01/10/2019 à 06:30 , mis à jour à 09:35

Ecarté sans explications, Edouard Levrault, qui enquêtait sur une affaire éclaboussant des personnalités, contestait la classification de documents soi-disant secrets.

L’affaire, inédite, embarrasse les relations entre la France et Monaco, et sème, une nouvelle fois, le doute sur l’indépendance de la justice dans la principauté. Objet du contentieux : le non-renouvellement déconcertant d’un juge français détaché sur le Rocher. Monaco, qui ne compte que 8300 ressortissants nationaux, fait en effet traditionnellement appel à des magistrats français pour faire fonctionner son institution judiciaire. C’est ainsi que le juge d’instruction Edouard Levrault y a pris ses fonctions en 2016. Le 5 décembre 2018, un courrier adressé par la Direction des services judiciaires monégasques informe Nicole Belloubet, ministre de la Justice, que "les autorités sont favorables au renouvellement" du juge Levrault dans la principauté à compter du 1er septembre 2019.

Mais, le 24 juin dernier, revirement total de situation : sans explication, Edouard Levrault n’est finalement pas reconduit. Cette décision provoque aussitôt l’indignation des autres magistrats français en poste à Monaco, qui s’inquiètent pour les "garanties d’indépendance et de sérénité élémentaires devant présider à un état de droit." En clair, ils se demandent si leur collègue n’a pas été évincé parce qu’il dérange de hautes personnalités monégasques mises en cause dans un retentissant dossier judiciaire. Car, dès son arrivée, le juge français instruit l’affaire "Rybolovlev-Bouvier" qui a éclaté en janvier 2015 : le premier, un oligarque russe établi en principauté et propriétaire du club de foot monégasque (AS Monaco) accuse le second, un marchand d’art suisse, de lui avoir surfacturé pour près de 900 millions d’euros l’achat de 37 tableaux de maîtres. Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 78 / 1158128

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES OLIGARQUES  Suivre la vie du site Affaires Rybolovlev à Monaco   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License