Paradis fiscaux et judiciaires

Côte d’Ivoire : Le cacao a alimenté la guerre

samedi 7 juillet 2007 par marieagnes

Côte d’Ivoire

Le cacao a alimenté la guerre (le titre du rapport de 70 pages que Global Witness vient de publier).

Un article en français sur le site de RFI

Extrait :

Du cacao contre des hélicoptères

L’ONG s’est particulièrement intéressée aux liens entre la Banque nationale d’investissement (BNI) par l’intermédiaire de son responsable Nembéléssini-Silué et un marchand d’armes israélien, Moshe Rothschild Cassin. Global Witness cite également dans son rapport l’« affaire Gambit », un cas d’échange de cacao contre des hélicoptères de combat, une transaction facilitée par le négociant français Christian Garnier.

Le nom de Robert Montoya, un autre négociant français bien connu, est également cité pour avoir vendu de l’équipement à l’armée nationale ivoirienne. Selon Global Witness, « une société de Montoya aurait fourni des fonds aux FN en achetant du cacao originaire du nord de la Côte d’Ivoire ».

Selon le rapport, « des éléments des FN ont retiré des bénéfices financiers et politiques du conflit et de la division du pays. (…) Le commerce du cacao participant de manière significative aux finances des FN, il a contribué de fait à retarder la résolution de la crise ». Les rebelles, de leur côté, ont aussi mis en place un système de taxes sur la production, le transport et l’exportation du cacao.

Lire l’article sur le site de RFI.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 519736

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les ventes & trafics d’armes  Suivre la vie du site Le conflict en Côte d’Ivoire   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License