Paradis fiscaux et judiciaires

Crédit Suisse : Un groupe au dessus de tout soupçon

mardi 17 juillet 2007

Journal l’Humanité

Rubrique Politique

Article paru dans l’édition du 6 avril 2000.

Crédit Suisse : Un groupe au dessus de tout soupçon

Le Credit Suisse, créé en 1856, est devenu un groupe mondial de services financiers, basé à Zurich (Suisse). Il commence à rayonner en dehors de la Suisse en 1940. Ses performances pendant la Seconde Guerre mondiale ne sont pas évoquées dans l’historique officiel de cette banque.

Vers 1970, le Credit Suisse s’ouvre au monde entier. Boulimique, il va absorber la banque Leu, la Banque populaire suisse et la Neue Aargauer Bank. Puis il s’allie avec la Compagnie suisse de réassurance et la compagnie d’assurances Winterthur, absorbée en 1997.

Aujourd’hui, le groupe emploie plus de 62 000 salariés dans 55 pays. Le Credit Suisse a réalisé en 1998 des produits bruts estimés à 3,2 milliards de francs (+ 18 %) tout en maintenant les frais de personnel et les autres charges d’exploitation au même niveau que les années précédentes.

En 1999, tous les records ont été pulvérisés, malgré l’implication du Credit Suisse dans des scandales financiers au Japon.

Considéré comme la meilleure banque sur Internet d’Europe. Sa filiale luxembourgeoise, spécialisée dans le private banking " s’adressant à une clientèle privée exigeante " (sic) a drainé 4, 3 milliards de francs (+ 18 %).

Le " private banking ", pratiqué par de nombreuses banques, est notoirement connu comme l’une des filières les plus utilisées pour blanchir l’argent sale.

Publié avec l’aimable autorisation du journal l’Humanité.

Visitez le site du journal l’Humanité.

Source url de l’article.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1307 / 110696

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES BANQUES  Suivre la vie du site LE CREDIT SUISSE   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License