Paradis fiscaux et judiciaires

WannaCry : malgré un ralentissement de l’infection, la cyberattaque reste inquiétante

jeudi 18 mai 2017 par marieagnes

WannaCry : malgré un ralentissement de l’infection, la cyberattaque reste inquiétante

Par Alice Cassoulat | 18/05/2017, 17:12 | 827 mots

D’après une carte évolutive de Check Point, une entreprise de sécurité de systèmes d’information, les pays les plus infectés par le virus WannaCry sont l’Inde et les Etats-Unis. La découverte d’un nouveau virus plus performant inquiète les experts en cyber sécurité.

"Le malware WCry ne se propage plus à aussi vive allure qu’au départ." La cyberattaque du vendredi 12 mai se fait encore ressentir, malgré un ralentissement de sa propagation, suite à la réaction des entreprises qui se sont empressées de protéger leurs systèmes informatiques. D’après Europol, un total de 165.000 adresses IP étaient affectées mardi, contre 226.800 vendredi dernier, soit une baisse indéniable de 38%.

Les chercheurs de l’entreprise de sécurité de systèmes d’information Check Point ont étudié un total de 34.300 offensives de la cyberattaque dans 97 pays. Ils ont pu constater ce ralentissement de l’impact du virus : aujourd’hui le rythme des attaques est d’une tentative toutes les trois secondes, contre une tentative par seconde en début de semaine.

D’après la carte évolutive de l’infection du logiciel malveillant WannaCry établie par l’entreprise, l’Inde est de loin le pays le plus visé avec 18.112 tentatives de cyberattaques, suivi des Etats-Unis avec 6.089 tentatives, la Russie (5.714) et la Chine (2.038). La France, elle, en subit aujourd’hui 872.

[...] Adylkuzz, la nouvelle menace plus performante que WannaCry

Cette nouvelle cyberattaque, plus discrète que WannaCry serait en action depuis début mai 2017. Elle se servirait de la même faille dans le système informatique Windows pour s’infiltrer dans les données des ordinateurs.

Adylkuzz opère de façon plus invisible en créant une monnaie virtuelle dans l’ordinateur infecté avant d’envoyer cet argent à des adresses cryptées, volant les utilisateurs sans laisser de traces et sans qu’ils ne s’en aperçoivent.

[...] Le seul effet secondaire de ce virus est un ralentissement des performances de l’ordinateur infecté. Il est donc très difficile à diagnostiquer. Adylkuzz ferait aujourd’hui des centaines de milliers de victimes, et les sommes volées sont beaucoup plus importantes que celles de WannaCry. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 90 / 522593

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les catastrophes écologiques & sanitaires  Suivre la vie du site Divers  Suivre la vie du site Cyberattaques   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License