Paradis fiscaux et judiciaires

Les exilés fiscaux du tennis suscitent la polémique en France

lundi 13 février 2012

Les exilés fiscaux du tennis suscitent la polémique en France

Par Melchior Oberson. Mis à jour à 16h53

En marge de la victoire française en Coupe Davis ce week-end, Guy Forget s’est attiré les foudres de la presse après avoir justifié l’exil fiscal des ses joueurs.

L’équipe de tennis suisse n’est pas la seule à se trouver dans l’oeil du cyclone après la gifle infligée par les américains ce week-end. Malgré leur large victoire contre le Canada, les tennismen français et notamment leur entraîneur Guy Forget sont également sous le feu des critiques après que ce dernier a ardemment défendu l’exil fiscal de certains joueurs.

« Les joueurs sont à l’étranger huit mois par an »

Dans un entretien accordé au Monde samedi, Guy Forget revient en effet sur l’amour particulier que semble porter les tennismen français à la Suisse. Gaël Monfils, Jo-Wilfried Tsonga, Gilles Simon, Richard Gasquet, Amélie Mauresmo... et lui-même sont tous des résidents de longue date de la région valdo-genevoise. Et ce n’est un secret pour personne, des raisons fiscales plus que sentimentales ont présidé à ce choix. Guy Forget ne cherche d’ailleurs pas à le nier. Il aurait même tendance à soutenir ses protégés : « On veut leur faire un procès parce qu’ils ont envie de ne payer que 30 % d’impôts en Suisse au lieu de 50 % en France. » Des reproches que l’entraîneur ne comprend pas.
Lire la suite sur le site de la Tribune de Genève.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1274 / 21073

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La fiscalité des états de droit  Suivre la vie du site Le dumping fiscal   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License