Paradis fiscaux et judiciaires

Anderlecht rattrapé par l’« affaire D’Onofrio »

lundi 19 décembre 2011

Anderlecht rattrapé par l’« affaire D’Onofrio »

DAVID LELOUP

lundi 19 décembre 2011, 10:46

La justice liégeoise a découvert que le Sporting d’Anderlecht a payé, via le Luxembourg et l’Autriche, un complément de salaire occulte de 155.000 euros à l’attaquant croate Ivica Mornar en 2001-2002.

Anderlecht et son ex-manager général Michel Verschueren sont éclaboussés par l’enquête sur les transferts douteux du Standard réalisés sous l’ère de Lucien D’Onofrio. En épluchant des documents saisis à Sclessin en février 2005, les enquêteurs de la brigade financière de Liège sont tombés, au Sporting d’Anderlecht, sur un montage financier qui a servi à payer une rémunération occulte à l’attaquant croate Ivica Mornar, acheté en juillet 2001 par Anderlecht au Standard pour 50 millions de francs belges hors TVA (1,5 million d’euros TVA incluse).

[...]

Lors des négociations précédant le transfert, Michel Verschueren avait jugé Mornar trop gourmand sur le plan salarial. Un « arrangement » sera alors trouvé : la veille du transfert, une convention bidon sera signée entre le Sporting et une société écran du Luxembourg, Concordia Investments. But de la manœuvre : gonfler artificiellement la commission de l’agent officieux du joueur, Djuro Sorgic, afin qu’il en rétrocède discrètement une partie à Mornar. Un montage avalisé par Michel Verschueren, qui a directement négocié l’opération avec Djuro Sorgic. Lire la suite sur le site du journal Le Soir.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1844 / 95554

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Les sports de compétition  Suivre la vie du site Clubs de football / agents et transferts de joueurs   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License