Paradis fiscaux et judiciaires

Le gel difficile de la fortune des Ben Ali

lundi 17 janvier 2011

Le gel difficile de la fortune des Ben Ali

17/01/2011 | Mise à jour : 18:22

L’organisme anti-blanchiment Tracfin a demandé aux banques françaises de lui signaler le moindre mouvement de fonds suspect lié à l’entourage du président tunisien déchu. Mais le gel des avoirs n’est pas automatique.

« Éviter une évaporation des sommes »

Transparency International et l’ONG Sherpa portera donc plainte mardi matin pour obtenir une intervention de la justice comme une décision conservatoire du type gel des avoirs. Avant une restitution des fonds à la Tunisie. « Il faut absolument éviter une évaporation des sommes vers le Moyen-Orient et les paradis fiscaux », insiste Danièle Lebègue. Les deux associations sont déjà à l’origine de la plainte en France contre trois chefs d’Etat africains, Ali Bongo (Gabon), Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazzavile) et Teodoro Obiang (Guinée équatoriale) dans l’affaire dite des « biens mal acquis ». Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 485425

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LES BIENS MAL ACQUIS   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License