Paradis fiscaux et judiciaires

Denis Robert : on a "un peu oublié" la société Clearstream

jeudi 28 janvier 2010

Denis Robert : on a "un peu oublié" la société Clearstream

Le journaliste Denis Robert, relaxé jeudi dans l’affaire Clearstream, s’est dit "content mais pas euphorique", tout en regrettant que la "folie" médiatique et politique ait occulté les agissements de la chambre de compensation luxembourgeoise.

AFP - le 28 janvier 2010, 15h24

"Je suis content mais pas euphorique non plus car c’était quand même une épreuve tout ça", a-t-il déclaré sur i-Télé à l’issue du jugement.

L’affaire Clearstream est "une folie médiatique, une folie politique, et c’était une folie judiciaire, et là la justice vient de passer, donc il y a une espèce de moment, je pense, d’apaisement dans tout ça", a-t-il ajouté.

Mais cette histoire qui a "complètement électrisé la vie politique et médiatique" a fait "un peu oublier une chose essentielle, qui était cette société qui s’appelle Clearstream, dont le siège était à Luxembourg, qui a ouvert des milliers de comptes dans les paradis fiscaux", a-t-il souligné.

"Tout ça a été un peu occulté, donc peut-être que maintenant on pourrait s’intéresser à ça", a-t-il ajouté.

Interrogé pour savoir si la relaxe de Dominique de Villepin était selon lui une victoire pour l’ancien Premier ministre, Denis Robert a estimé que "cette histoire n’aurait jamais pu être montée de la sorte s’il n’y avait pas cette rivalité" entre M. de Villepin et Nicolas Sarkozy.

"Dominique de Villepin marque un point, mais je pense que le parquet va faire appel et tout ça n’est pas fini", a-t-il nuancé.

Denis Robert, 51 ans, était poursuivi dans l’affaire Clearstream pour recel d’abus de confiance et recel de vols, pour avoir détenu les listings authentiques de la société luxembourgeoise éponyme.

Improprement qualifiée de "chambre de compensation", Clearstream est l’un des deux organismes européens de règlement-livraison -sa principale activité- par lequel plus de 2.000 banques, institutions financières ou encore banques centrales du monde entier s’échangent leurs actions et leurs obligations.

Dans un de ses ouvrages, le journaliste Denis Robert avait imputé à Clearstream un rôle dans le blanchiment d’argent sale, accusations pour lesquelles il a été à plusieurs reprises condamné pour diffamation et pour lesquelles il s’est pourvu en cassation.

© AFP

Publié avec l’aimable autorisation de l’Agence France Presse.

Visitez le site de l’Agence France Presse.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2786 / 131393

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Denis Robert   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License