Paradis fiscaux et judiciaires

Des comptes offshore et 900 000 euros en liquide

mardi 1er décembre 2009 par marieagnes

Des comptes offshore et 900 000 euros en liquide

La justice tente de décortiquer les mécanismes financiers d’une affaire tentaculaire.

L’opération « mains propres » déclenchée mardi dans l’est des Alpes-Maritimes semble loin d’être terminée. Après l’incarcération jeudi de Gérard Spinelli, le maire de Beausoleil, et de Lino Alberti, figure incontournable du BTP azuréen, et sans même attendre l’éventuelle levée de l’immunitaire parlementaire du sénateur René Vestri, les investigations se poursuivent.

Paradis fiscaux

Dans le plus grand secret, la justice semble désormais s’intéresser aux liens financiers qui unissent les différents protagonistes de ce vaste dossier où se mêlent soupçons de corruption, de blanchiment et trafic d’influence.

C’est ainsi qu’un homme d’affaires monégasque de 54 ans a également été mis en examen par le juge Duchaine. Silvio Perlino, spécialisé dans le montage de sociétés offshore, est poursuivi pour « association de malfaiteurs en vue de commettre le délit de corruption » et « blanchiment en bande organisée ».

Laissé libre sous contrôle judiciaire, ce résident monégasque pourrait bien être le pivot financier de l’affaire. Au cours de leurs investigations, les enquêteurs de la PJ de Nice et du GIR ont en effet découvert l’existence d’une multitude de comptes bancaires ouverts dans des paradis fiscaux, principalement au Liechtenstein, au Luxembourg et en Suisse. Dans quel but ont-ils été créés ? Pour y recevoir les rétro-commissions que les élus percevaient en « contrepartie » d’attribution de marchés publics ? À charge pour la justice de le démontrer.

On sait que Gérard Spinelli est d’ores et déjà suspecté d’avoir perçu une commission occulte de 65 000 euros afin qu’il « modère » son opposition au projet Odéon qui prévoit l’édification en principauté de tours jumelles hautes de 170 mètres, pour un montant de 360 millions d’euros dont 42 millions pour le seul terrassement du terrain. Ces « twin-towers » monégasques doivent être érigées par le groupe Vinci à quelques dizaines de mètres seulement de la frontière française et donc de Beausoleil.

Lire la suite de l’article sur le site de Monaco ma principauté.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 428761

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les magistrats  Suivre la vie du site Charles Duchaine   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License