Paradis fiscaux et judiciaires

Un oligarque russe soupçonné de blanchiment d’argent de la mafia en Espagne

lundi 19 octobre 2009 par marieagnes

Un oligarque russe soupçonné de blanchiment d’argent de la mafia en Espagne

18.10.09 | 16h18

L’oligarque russe Oleg Deripaska est soupçonné par la justice d’avoir blanchi 4 millions d’euros pour le compte de la mafia russe en Espagne entre 2001 et 2004, a affirmé dimanche le quotidien El Mundo, ce que l’homme d’affaires a qualifié de "malentendu".

Le juge d’instruction de l’Audience nationale (le tribunal espagnol chargé notamment des affaires de terrorisme), Baltazar Garzon, se rendra à Moscou la première semaine de décembre pour interroger ce proche de Vladimir Poutine et patron du géant mondial de l’aluminium Rusal.

Réagissant à ces informations, le service de presse de M. Deripaska a déclaré qu’il n’avait reçu "aucune convocation officielle".

"Dans le cadre d’un procès en Espagne, certaines personnes interrogées ont mentionné le nom d’Oleg Deripaska. Dans ce contexte, Oleg Deripaska a demandé au parquet russe d’éclaircir ces informations et s’est dit prêt à répondre à toute question de la justice espagnole", selon un communiqué parvenu dimanche à l’AFP.

La fortune de M. Deripaska était estimée à plus de 16,3 milliards d’euros, faisant de lui l’oligarque le plus riche de Russie, selon El Mundo. Mais la crise économique a fortement réduit ce total.

Selon des sources proches de l’enquête interrogées par le quotidien, des indices prouveraient que M. Deripaska a participé à une opération de blanchiment d’argent d’un montant de 4 millions d’euros entre 2001 et 2004.

Ses anciens partenaires, Michael Tcherney et M. Majmadov, sont également soupçonnés de participer à ce réseau qui aurait collaboré avec la mafia russe Izmailovskaya.

Un témoin-clé de l’instruction établit clairement une relation entre le milliardaire russe et la mafia Izmailovskaya, précise El Mundo.

Les enquêteurs s’intéressent plus particulièrement à une entreprise située à Valence (sud-est), filiale d’une grande entreprise russe UMGC, gérée par les trois partenaires, que M. Deripaska aurait utilisée pour blanchir l’argent.

Cette entreprise, spécialisée dans le "pig-iron" (fer de première coulée), aurait acquis ce matériau en Russie pour un prix d’un montant X, auquel est ajoutée une autre somme dans la comptabilité finale.

Cette somme supplémentaire pourrait être le montant de l’argent blanchi pour le compte de la mafia russe.

"Oleg Deripaska n’a rien à voir avec les compagnies mentionnées dans la presse espagnole", souligne son service de presse.

"Nous jugeons erronées les conclusions des autorités espagnoles et espérons que ce malentendu sera réglé très rapidement", conclut-il.

El Mundo affirme aussi qu’à ce jour la demande de collaboration de la justice espagnole aux autorités du Royaume-Uni pour localiser Michael Tcherney est restée lettre morte. Le Royaume-Uni assure ne pas l’avoir localisé, ce dont doutent les autorités espagnoles.

© AFP

Publié avec l’aimable autorisation de l’Agence France Presse.

Visitez le site de l’Agence France Presse.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 432193

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES OLIGARQUES   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License