Paradis fiscaux et judiciaires

Albert Pintat : « Andorre un paradis fiscal ? Oui mais… »

vendredi 24 avril 2009 par marieagnes

Albert Pintat : « Andorre un paradis fiscal ? Oui mais… »

Extraits du blog Café Babel.com :

Et quand le président Sarkozy tape du poing sur la table sur les paradis fiscaux, vous vous sentez visés ?

Très peu. Nos structures juridiques ne font pas de nous un aimant à délocalisation fiscale capable de faire peur à nos voisins. Ça, les experts le savent. Nous sommes, je pense, très peu concernés par l’agressivité spéculative des paradis fiscaux. Prenez des exemples concrets comme Enron ou Wolrdcop, qui ont été de gros scandales financiers. Tout le monde sait quelles juridictions étaient impliquées, c’était dans les Caraïbes et pas les Pyrénées. Il y a 60 paradis fiscaux dans le monde et Andorre n’a jamais été impliqué dans aucune affaire.

Et le secret bancaire, est-il pensable de l’abandonner un jour ?

Andorre tient à son secret bancaire mais, comme je l’ai dit, nos instruments juridiques ne permettent pas la défiscalisation. Un des plus grands centres offshore au monde, c’est Londres. Nous n’abritons pas ici de fonds spéculatifs et nous avons signé la convention pénale du Conseil de l’Europe sur la lutte contre le blanchiment. Nous avons également signé l’union douanière avec l’UE. Cet accord comprend la convention douanière qui vise à lutter contre la fraude sur la TVA, qui est donc impossible chez nous car nous échangeons nos informations avec les douanes européennes.

Lire la suite de l’article sur le site Café Babel.com.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 372023

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site Andorre   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License