Paradis fiscaux et judiciaires

Banquiers en eaux troubles

lundi 6 avril 2009

Dimanche 05 Avril 2009

ARGENT SALE. Un rapport de l’ONG britannique Global Witness démontre comment les grandes banques facilitent la corruption dans les pays pauvres

Banquiers en eaux troubles

S’il est une cause de la crise actuelle que nul ne conteste, c’est bien l’incroyable liberté laissée aux banques depuis plus de vingt ans. L’argent fou a non seulement fait sauter toutes les barrières et toutes les règles de prudence, il a aussi dissous nombre de verrous éthiques. Les arsenaux antiblanchiments déployés par les puissances occidentales au milieu des années 80 ne sont souvent que des tigres de papier destinés à apeurer le menu fretin.

Le commerçant français qui dépose un peu trop fréquemment du liquide sur son compte a toutes les chances d’apparaître sur les écrans radars de la justice. Les proches des dictateurs qui mettent leur pays en coupe réglée ne risquent pratiquement rien.

Spécialisée dans la lutte contre la corruption internationale, l’organisation non gouvernementale (ONG) britannique Global Witness vient de publier un rapport édifiant sous la forme d’une série d’études de cas (1). De la Guinée équatoriale au Congo, du Gabon au Liberia, de l’Angola au Turkménistan, le système bancaire international se rend complice d’appropriations illicites à grande échelle.

Lire la suite sur le site internet du journal Sud Ouest.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1350 / 52490

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES BANQUES   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License