Paradis fiscaux et judiciaires

G-20 : environ 400 manifestants à Paris

dimanche 29 mars 2009

Société

G-20 : environ 400 manifestants à Paris

AP | 28.03.2009 | 17:19

"Nous ne paierons pas leurs crises". Rassemblés derrière ce mot d’ordre, environ 400 altermondialistes, selon la police et les organisateurs, ont défilé samedi après-midi à Paris pour réclamer des solutions différentes au G-20 de jeudi prochain à Londres.

Parti à 14h de la place de l’Opéra, le cortège a rallié celle des Victoires vers 16h, après une étape devant le palais Brongniart. Sur la très symbolique place de la Bourse, des militants ont ainsi donné une petite performance contre les paradis fiscaux. Installés sur des transats, les pieds dans le sable, gros tas de sable, ils ont fait voler sous les palmiers des euros de Monopoly.

"La moitié du commerce mondial et des transactions financières" circule par ces paradis fiscaux, soulignent dans un communiqué commun les organisateurs de cette manifestation, parmi lesquels Attac France, Amnesty International, Oxfam France ou encore le Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD).

Les centres offshore brassent des "capitaux illicites" provenant de la corruption, du crime et "surtout" de l’évasion fiscale, rappellent-ils. "En France, la fraude fiscale coûte entre 40 et 50 milliards d’euros par an. Presque de quoi combler le déficit 2007 !"

Les organisateurs notent que la solution est à portée de main. "Les intermédiaires financiers, les banques et les multinationales, principales clientes des centres offshore, ont pignon sur rue chez nous".

© AP

Publié avec l’aimable autorisation de l’Associated Press.

Visitez le site de l’Associated Press.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1166 / 134749

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site La société civile   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License