Paradis fiscaux et judiciaires

La Suisse va restituer au Mexique la fortune douteuse du clan Salinas

jeudi 27 mars 2008

ECONOMIE : La Suisse va restituer au Mexique la fortune douteuse du clan Salinas

Date de parution : Jeudi 27 mars 2008

Auteur : Juan Gasparini et Carole Vann, Infosud

illustration : L´ex-président mexicain Carlos Salinas de Gortari. (Photo : Keystone)

Extraits d’un article mis en ligne sur le site du journal Le Temps :

BLANCHIMENT. Le juge d’instruction fédéral Paul Perraudin s’apprête à ordonner le transfert aux autorités mexicaines d’une centaine de millions de dollars. Ce serait la fin du dernier grand chapitre suisse de l’argent sale des dictateurs.

Il aura fallu attendre treize ans pour que la dernière grosse affaire d’argent sale bloqué dans les banques suisses se dénoue ! Le juge fédéral Paul Perraudin est sur le point d’ordonner le rapatriement à Mexico d’une centaine de millions de dollars présumés appartenir à l’ex-président mexicain Carlos Salinas de Gortari. L’affaire bat le record de durée des fonds Marcos (douze ans de procédure).

L’argent, déposé dans une dizaine de comptes de Genève et Zurich par Raúl Salinas, un des frères de l’ex-président, et par sa femme, Paulina Castañon, avait été bloqué en novembre 1995, suite à une alerte lancée par une banque suisse.

Carla Del Ponte, alors procureure de la Confédération, avait immédiatement ouvert une enquête contre Raúl Salinas et son épouse, soupçonnés de blanchiment d’argent sale et trafic de drogue. L’affaire avait été reprise en 2002 par Paul Perraudin, ancien juge cantonal de Genève, qui avait retenu les mêmes griefs.

Paul Perraudin, devenu entre-temps juge pénal fédéral, avait maintenu la procédure, la Suisse étant assaillie de recours par le clan Salinas. Malgré la complexité de l’affaire, dépasser la limite des douze ans de procédure liée à l’affaire Marcos commençait à poser problème.

Si la thèse du détournement de fonds, voire de corruption, se vérifie par une condamnation au Mexique, les fonds transférés seront encaissés par le Trésor de l’Etat. S’il s’agit de trafic de drogue, une partie reviendra aux pays qui ont participé à l’enquête, dont la Suisse.

Il n’est pas exclu non plus que les époux Salinas récupèrent leur argent s’ils sont blanchis des accusations pesant sur eux.

Infosud

© Le Temps. Droits de reproduction et de diffusion réservés. www.letemps.ch

Source url de l’article.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1871 / 7263

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les magistrats  Suivre la vie du site Paul Perraudin   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License