Paradis fiscaux et judiciaires

Naufrage du Sokalique : La justice pénale « paralysée »

mardi 22 janvier 2008

Société - Article paru le 22 janvier 2008

illustration : Reproduction d’une photo non datée prise à Plouescat du caseyeur "Sokalique" qui a sombré au large d’Ouessant le vendredi 17 aoüt 2007. Le Duff/AFP.

L’essentiel

Naufrage du Sokalique : La justice pénale « paralysée »

Le procureur de la République de Morlaix, Laurent Fichot, a regretté hier que la justice pénale soit « paralysée » dans l’affaire du naufrage du chalutier Sokalique, heurté le 17 août, au large d’Ouessant, par un cargo des îles Kiribati qui a pris la fuite.

« À ce jour, la justice pénale est paralysée par la délicate application d’une convention accordant le privilège de juridiction à l’État du pavillon », a déploré le procureur lors de la rentrée du TGI.
L’État des îles Kiribati, qui avait annoncé son intention de laisser la France, donc le tribunal de Morlaix, poursuivre l’enquête, « tarde à confirmer sa position par un écrit officiel, alors que ce sésame est indispensable pour permettre à la justice de reprendre son cours normal », a déclaré le procureur.

Publié avec l’aimable autorisation du journal l’Humanité.

Visitez le site du journal l’Humanité.

Source url de l’article.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2832 / 34343

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les pavillons de complaisance  Suivre la vie du site Le naufrage du Sokalique   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License