Paradis fiscaux et judiciaires

Nicolas Sarkozy fait la chasse aux intermédiaires

jeudi 17 janvier 2008 par marieagnes

Nicolas Sarkozy fait la chasse aux intermédiaires

Extrait d’un article avec interviews mis en ligne sur le site du magazine Le Point :

17/01/2008-17h13 - Philippe Mathon - © Le Point.fr

L’annonce est passée quasi inaperçue. Et pourtant, ses conséquences ne sont pas minces. Lundi 14 janvier, depuis Ryad, en Arabie saoudite, Nicolas Sarkozy annonce un "changement de méthode" en matière de contrats internationaux. "Il y aura, notamment en matière d’armement, des contrats d’État à État. Je ne veux pas d’intermédiaire dans les contrats, ce qui permettra à la fois de baisser les prix et en même temps d’éviter toute mauvaise tentation", lâche-t-il, dans une formule lourde de sous-entendus. Il se fait plus précis, encore : "J’ai démantelé certaines structures françaises qui, me semble-t-il, n’étaient plus utiles. C’est le moins qu’on puisse dire."

Pour le commun des mortels, les propos du chef de l’État restent bien mystérieux. En réalité, il fait allusion à la suppression de la Sofresa, cette société française créée en 1974 et financée par les industriels de l’armement. Spécialisée dans les ventes d’armes à l’Arabie saoudite, cette structure devrait être rapidement remplacée par un office gouvernemental contrôlé et dirigé par l’État. Le but espéré : faciliter la signature de contrats.

Le changement de méthode de Sarkozy, une révolution dans le monde secret des contrats internationaux ?

À côté des intermédiaires officiels, comme la Sofresa, il y a les intermédiaires "illégaux"... Explications.

Ecouter les interviews sur le site du magazine Le Point.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 429391

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les ventes & trafics d’armes  Suivre la vie du site Les intermédiaires officiels   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License